Dans les coulisses d’Ossus

vendredi 8 février 2019
par  Dark Funifuteur
popularité : 15%

Une interview de Charles Boyd est disponible sur le site officiel :

La mise à jour 5.10, dans laquelle les joueurs déterminent le destin des Jedi cachés sur Ossus, est sortie en décembre. Nous avons rencontré Charles Boyd, le directeur créatif de Star Wars : The Old Republic, responsable du design et du scénario du jeu, pour parler de cette mise à jour.

Dans la mise à jour 5.10 "Jedi assiégés", nous avons assisté au retour de plusieurs personnages. Comment avez-vous décidé quels visages familiers les joueurs pourraient retrouver ?
Le meilleur exemple que je peux vous donner, c’est celui de Dark Malgus. J’ai toujours pensé qu’on ne lui avait pas accordé tout le crédit qu’il méritait dans l’histoire principale du jeu, étant donné qu’il s’agit sans doute de notre Sith le plus emblématique. Cela dit, je ne voulais pas le réintégrer à l’histoire tant que ça ne semblerait pas naturel. Maintenant que nous sommes revenus au conflit entre la République et l’Empire Sith, auquel Malgus a participé dès le début, on a pensé que c’était le bon moment pour le faire revenir.

Le cas de Maître Gnost-Dural est intéressant, parce qu’il n’était jamais apparu dans le jeu jusqu’à cette mise à jour, mais qu’il tenait un rôle majeur dans les vidéos de chronologie que nous avons publiées avant la sortie du jeu, ainsi que dans le roman SWTOR de Drew Karpyshyn, Annihilation. C’est d’ailleurs Drew qui m’a suggéré d’utiliser Gnost-Dural alors que j’imaginais les grandes lignes de l’histoire de "Jedi Assiégés" ! Ce personnage collait parfaitement au cadre d’Ossus et à l’objectif de sauver les Jedi et leurs enseignements.

S’il y a bien un personnage de cette mise à jour que personne ne s’attendait à revoir, c’est probablement Malora, puisqu’elle tenait un rôle relativement mineur. Je voulais un Sith qui s’intéresse à la biologie et, dans l’idéal, dont la "carrière" avait commencé en même temps que celle des joueurs Sith, pour qu’ils soient sur un pied d’égalité, plutôt que dans un rapport hiérarchique. En plus, j’appréciais le fait que Malora ait un passé commun avec les joueurs qui ont terminé sa mission sur Korriban, ce qui faisait d’elle une parfaite candidate.

Qu’en est-il des nouveaux personnages ?
Avec Tau Idair, j’avais dans l’idée d’introduire un personnage qui pourrait devenir aussi emblématique que Satele Shan, puisque Satele avait dépassé son rôle d’équivalent de Malgus pour la République. Tau incarne beaucoup des conflits et défis inhérents au statut de Jedi, donc je pense qu’il sera amusant et intéressant pour les joueurs d’interagir avec elle au fil de la progression de l’histoire.

En plus de Tau, côté République, nous avons introduit le personnage du général Daerunn. Je crois que par le passé, on est allés un peu trop loin avec les figures d’autorité de la République aux mœurs discutables, du type "la fin justifie les moyens" (probablement parce qu’ils sont très amusants à écrire !) Avec Daerunn, on a donc voulu prendre la direction opposée, et en faire l’incarnation des valeurs et des objectifs les plus nobles de la République.

Le dernier des nouveaux personnages, c’est le Major Anri, côté Empire. Avec Anri, on a voulu montrer à quel point l’Empire a évolué, puisqu’une ancienne esclave alien peut désormais devenir officier militaire décoré. De plus, je voulais vraiment inclure le point de vue d’une citoyenne ordinaire (plutôt que celui d’un Sith) à cette mise à jour, afin que les joueurs puissent avoir un meilleur aperçu de l’état actuel de l’Empire.

Qu’avez-vous hâte de voir les joueurs découvrir dans cette mise à jour ?
C’est difficile de choisir, car je suis très fier de toute la mise à jour ! Je suis toujours content de voir les joueurs s’impliquer dans la nouvelle histoire et commencer à écrire des théories sur la suite. Je suis aussi particulièrement fier des éléments cachés que nous avons inclus, comme les différentes références aux bandes dessinées La Légende des Jedi et L’Empire des ténèbres que nous avons dissimulées un peu partout.

Qu’avez-vous souhaité faire différemment avec Ossus, comparé aux planètes précédentes ?
Ça faisait longtemps que l’on avait pas proposé une grande planète en monde ouvert à explorer en toute liberté, alors cette fois, je voulais absolument le faire. Je souhaitais aussi m’assurer que les histoires de la République et de l’Empire laissent une impression très différente, avec des motivations bien distinctes des deux côtés. On a également pu intégrer des effets météorologiques dynamiques sur Ossus, ce qui est totalement nouveau dans SWTOR : j’ai hâte d’aller encore plus loin sur ce point pour de futures planètes.

Une dernière question, Charles : qu’attendez-vous avec le plus d’impatience dans SWTOR en 2019 ?
Principalement des choses dont je ne peux pas encore parler ;-) ! Reposez-moi la question lors de notre événement Community Cantina, pendant la convention Star Wars Celebration de Chicago, en avril prochain !


Commentaires