Chapitre I

dimanche 4 février 2018
par  Dark Funifuteur
popularité : 8%

Meiyø nous partage le premier chapitre de sa fanfiction :

      Notre histoire prend place 3 ans avant le traité de Coruscant. Deux jeunes novices du temple Jedi obtiennent leur promotion au rang de padawan : une togruta à la peau cramoisie et aux lekkus ornés de motifs linéaire bleuté la rendant plus grande qu’une humaine du même age ; un visage fin sur un corps élégant et fort à la fois. La togruta se prénommait Neekesh d’un caractère jovial et optimiste, elle était accompagnée par une humaine étant rentrée à l’académie en même temps qu’elle : Faett ; un visage arrondi orné de cheveux blancs lui arrivant un peu après la mâchoire, une silhouette forte et robuste, elle avait un caractère bien trempé. Ces deux jeunes, nouvellement padawan, âgées respectivement de 14 ans et 11 ans lors de leur promotion, commençaient un nouveau chapitre de leur vie qui les conduiraient vers de nombreuses épreuves ; mais avant cela, elles devaient parfaire leur formation et pour ça pas de raison de lambiner, elles s’y attelèrent immédiatement.

      Deux ans plus tard, les deux jeunes femmes avaient bien changé et avaient progressé de manière différente. Neekesh avait vu ses traits durcir, sa peau rougir, mais elle avait conservé sa silhouette et son caractère naïf et pur, moins forte que sa camarade, elle avait opté pour une armure à la fois résistante et qui lui permettrait d’être mobile, plus habile le sabre à la main qu’avec la force, elle avait choisi un style de combat principalement accès sur la maîtrise de son sabre et la force qu’elle pouvais infuser en lui. Faett quant à elle, avait vu son visage s’affiner, son corps grandir et ses muscles se développer, elle avait choisi, pour être le plus mobile possible et la plus rapide une armure de tissus renforcée à quelques endroits par du plastacier, quant à son style de combat, il était drastiquement différent de celui de Neekesh, elle avait opté pour une maîtrise de deux sabres laser en utilisant ses sabres pour attaquer sans relâche à la fois avec le sabre en lui-même et la force qu’elle transportait de son corps à ses adversaires par le biais de ses sabres. Elles étaient capables dorénavant d’accomplir des missions pour l’ordre, ce n’étaient pas les missions les plus dangereuses et encore moins les plus importantes, mais elles avaient l’impression de servir une cause dans cette galaxie si vaste. Elles formaient d’ailleurs une des meilleures équipes de padawans du temple de coruscant, leur amitié avec ses deux années passé, s’était renforcée à un certain paroxysme.

      À l’aube de l’attaque des siths dont personne ne soupçonnaient, nos deux padawans rentraient de mission exténuée par le voyage, mais aptes à faire leur rapport, déambulaient dans les couloirs vides du temple en direction de la salle du conseil, elles discutaient amicalement de ce qu’elle ferait une fois leur formation accomplie : "Je mettrais tout en œuvre pour protéger la république avec ce sabre, disait fièrement Neekesh son sabre en main, et toi ? Questionna t’elle son ami.
-Je pense partir à la recherche de jeunes gens sensibles à la force, et surtout, je veux visiter la galaxie, voir tous ses mondes différents de mes propres yeux ! " S’exclama Faett d’un ton enjoué et aimable.
Leur discussion fut interrompue par un tremblement de terre provenant de l’entrée principale du temple, le sol tremblait sous leurs pieds mais nos deux amies ne perdirent pas une seconde de plus pour aller en direction de l’entrée, qu’elle ne fut pas leur stupeur de voir que les combats faisaient rage au sein même du temple, un vaisseau avait investit l’entrée accompagnée par un contingent d’hommes tout vêtu de noir arborant des sabres de couleurs, les Jedi se battaient férocement face a ses guerriers inconnus, Neekesh ne comprenait pas ce qui se déroulait sous ses yeux, elle était tétanisée par ce spectacle, Faett quant à elle compris immédiatement de qui il s’agissait, elle avait lu ça dans un des holocrons Jedi, les forces du coté obscur, les Sith. Pendant qu’elles étaient ébahies par ce spectacle un des hommes se dirigeait vers elles, un Jedi se mit en travers de sa route, mais fut balayé en une fraction de seconde, ce qui ramena Faett et Neekesh à l’instant présent :
"Nous devons les aider et nous battre pour notre survie Neek, s’exclama Faett.
-Mais comment ? Nous ne sommes que des padawans, nous n’avons même pas fini notre formation, paniqua Neekesh.
-Ressaisis toi bordel, tu crois que celui qui s’avance vers nous en a quelque chose à faire qu’on l’ai fini ou pas cette foutue formation, à nous deux nous sommes le meilleur duo de padawan, souviens toi de Hoth où on avait dû affronter trois wampas en colères, on s’en était sorties, on s’en sort toujours, alors fais moi le plaisir de sortir ton sabre et de m’aider à renvoyer ce fils de bantha boire du lait dans les jupons de sa mère", gueula Faett.
Neekesh par les mots durs de son amie, se ressaisit et alluma son sabre, elle se mit en position de combat et entendit les deux sabres de son amie s’allumer ainsi que la flamme du courage dans sa poitrine. Le sith n’était plus qu’à quelques mètres, les deux padawans ne se firent pas prier, Faett se ruait déjà sur lui et Neekesh concentrait la force dans son arme, le combat était éprouvant pour la jeune Faett qui ne devait pas relâcher son attention et continuer à attaquer sans cesse pour ne pas laisser d’ouverture aux siths, ses deux sabres s’entrechoquaient avec le sabre double de son adversaire, Neekesh avait profité de l’inattention du sith pour se faufiler sur son flanc à son exact angle mort, elle fondit vers lui pour effectuer une combinaison de trois coups de sabre en même temps que Faett utilisait toute sa force musculaire pour assener un double coup de sabre vers le bas a son adversaire, le sith électrocuta Faett et l’envoya à l’autre bout de la pièce, il en profita pour parer l’assaut de Neekesh qui devait se battre de toutes ses forces pour son amie gisant inconsciente au sol non loin d’elle. Elle multipliait les parades et les feintes, mais rien n’avait l’air de marcher sur cet homme, qui avec une facilité déconcertante, parait tous les coups de Neekesh et en profitait même pour la pousser dans ses moindres retranchements, à force de reculer, leur combat se déroulait dorénavant dans un des couloirs du temple. Faett qui après le choc électrique, reprenait petit à petit ses esprits, au loin dans le couloir nord, elle voyait son amie repoussée par le Sith et en danger, elle vit ce qu’aucune personne dans la galaxie ne devrait subir, dans un mouvement ingénieux et puissant, le Sith désarma Neekesh et l’envoya grâce à la force voler dans l’un des vitraux ornant ce couloir du temple, derrière ces vitraux il n’y avait rien, le vide de coruscant. Dans un cri de rage, Faett se releva et envoya ses sabres vers le Sith qui ne s’y attendait pas, il effectua une parade maladroite et chancela, Faett qui n’avait pas perdu son temps avait déjà sauté en direction de son adversaire en récupérant ses sabres en vol, elle effectua une myriade de plusieurs coups et poussa le Sith contre le mur, de toute sa rage et sans contrôle de ses émotions, elle enchaîna des nombreux coups vers son adversaire qui atteint le point de rupture, elle brisa enfin la garde et en finit avec lui, la tête du Sith roula à ses pieds et des larmes chaudes coulèrent le long de ses joues. Elle pensait sa victoire acquise et en perdit sa concentration, la structure du couloir fortement malmenée par ce rude combat commençait à faiblir, et un morceau du plafond s’effondra sur elle, ensevelie à jamais dans les ruines de ce temple qui l’avait vu grandir.

      Neekesh qui chutait dans les profondeurs de Coruscant avait accepté son destin et souriait a l’idée de mourir en ayant essayé de protéger la république brûlant sous ses yeux. Elle ferma les yeux et attendit sa mort proche, ce temps lui parut être une éternité, elle ne pensait pas que le temple était aussi haut. Au fond d’elle, elle aurait voulu continuer à vivre une vie paisible au sein du temple accompagnée par Faett, mais la force en avait décidé autrement. La pression de l’air du à la chute libre lui fit perdre connaissance, et la dernière chose qu’elle vit, fut le sol se rapprocher.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique