Chapitre II

lundi 5 février 2018
par  Dark Funifuteur
popularité : 24%

Meiyø nous partage le second chapitre de sa fanfiction :

      Coruscant, 10 ans après le traité du même nom. L’ancienne ville majestueuse qu’elle était, avant son attaque il y a 10 ans, n’est plus.
Aujourd’hui, la ville en pleine reconstruction parait propre, mais ce n’est qu’un cache-misère, en contre-bas le paysage est moins luxuriant qu’à la surface. Les bâtiments d’un beige clair et lumineux laisse place, loin de toute lumière naturelle, à des murs d’un noir profond et à la lumière artificielle. Les aristocrates, les bourgeois, les membres influents de la république laissent place, aux pires crapules de la galaxie, entre les gangs, les contrebandiers, ou même les petites frappes. Et c’est dans ces bas quartiers que notre histoire continue.

     Parmi tous ces êtres abjects, une femme se dégage du lot, se frayant un chemin à travers la foule, elle finit par atteindre son but. Assis derrière un bureau un Jablogian, espèce pouvant rivaliser avec les Hutts en terme de dégoûts. Il mangeait de la façons la plus dégoutante du monde avec ses longs doigts, de la bave coulait sur son menton.
"Tu es revenue te battre, Togruta ?" Lança-t-il d’une voix non-mélodieuse et grasse.
Meiyo, la jeune Togruta en question, qui venait de traverser tout les bas-fond, pour arriver à ce point précis, fit oui de la tête.

     Elle suivit un des gardes de son hôte, et arriva finalement dans une grande pièce circulaire, des gradins étaient disposés, tout autour de la pièce, à environ 50 pieds du centre de la salle. Le terrain était sablonneux et une odeur âcre de sang flottait dans l’air. Le garde ne s’avança pas plus loin que l’entrée et somma notre jeune amie à avancer. Elle laissa ses affaires personnelles à côté du garde et avança. Le public scandait son nom, alors qu’elle se dirigeait d’une démarche calme et confiante vers le centre. Elle examina tout le public, quand enfin elle l’aperçu, il était venu la voir se battre une nouvelle fois, elle pouvait deviner son sourire derrière son casque. Le soldat ARC du nom de Sull, observait cette jeune togruta au centre de l’arène, son regard en disait long, elle était heureuse que le vétéran soit là.

     Il y a dix ans de cela, lors de la chute des Jedi, Meiyo avait eu beaucoup de chance, Sull, un vétéran de la guerre qui n’était plus en service, se trouvait dans son appartement des bas quartiers. Une jeune femme tombait du ciel, elle aurait dû mourir, mais lors d’une de ses nombreuses missions le soldat avait obtenu un réacteur dorsal sur un droïde assassin HK-51, ce qui lui permit de la sauver. À son réveil, la jeune padawan Neekesh était désorientée, elle pensait être morte, et pourtant elle sentait bien son cœur dans sa poitrine. Sull l’avait sauvée d’une mort certaine, et pour ça elle lui en serait éternellement reconnaissant.

     Malgré les nombreuses années, aucun Jedi n’était venu la chercher, elle avait perdu l’espoir de revoir ses amis, Sull qui n’y connaissait rien à la force ne pouvait pas l’entraîner, en revanche, il lui apprit à ne pas que compter sur les arts mystiques, mais aussi sur sa propre force. Elle n’était plus une padawan, elle changea donc de nom, elle laissa tomber Neekesh, son prénom qui la rattachait à son passé maintenant douloureux et emprunta le nom de Meiyo, qui signifiait honneur dans une des langues de la galaxie que Sull lui appris. Elle se battait désormais pour sa survie.

     Cette fois, c’était différent, Sull n’était pas seul. Un homme vêtu d’une bure rouge et blanc était assis à côté de lui, elle ne pouvait distinguer son visage, l’homme inconnu portait un masque complet rouge ne laissant entrevoir que ses yeux. Elle n’avait pas le temps de plus examiner l’homme avec Sull, son adversaire rentrait dans l’arène. Un kaleesh d’une musculature impressionnante même pour son peuple, s’avançait vers elle d’un pas nonchalant. Les deux adversaires étaient désormais face à face, l’hôte ne leur laissa pas le temps de tergiverser, le gong retentit et les hostilités pouvaient commencer.

     Le kaleesh chargea Meiyo, qui dans un mouvement de rotation d’une maîtrise parfaite autour de son pied droit, esquiva d’une part l’attaque mais de plus se retrouva derrière son adversaire. Elle ne demanda pas son reste et décocha une fois son pied gauche stabilisé un magnifique coup de pied dans les cotes de son adversaire qui chancela à peine. Meiyo fit trois petits saut en arrière et prépara sa prochaine attaque. Elle courut vers le kaleesh face à elle, sauta la tête en avant pour attraper la tête du kaleesh. S’en suivit un combo de 5 coups de pied dans le dos de son adversaire et d’une impulsion sur ce même dos pour se retrouver à une distance de 5 pas de son adversaire. Le kaleesh mal mené ne savait pas quoi faire, sa seule façon de gagner serait de réussir à attraper cette femme. Il chargea de nouveau et enchaîna les coups-de-poing à une vitesse fulgurante, mais rien ne pouvais perturber Meiyo qui esquivait ou déviait tous les coups de son adversaire avec une facilité déconcertante. La foule pourtant en délire habituellement était abasourdie par tant de maîtrise, la togruta donnait l’impression de danser avec son adversaire. Le kaleesh montra un seul signe de fatigue et s’en était fini pour lui, Meiyo dévia un coup de son adversaire, fléchit ses jambes et décocha un uppercut dans l’abdomen du kaleesh, elle s’abaissa encore plus et balaya son adversaire de sa jambe droite. Mais avant même que le kaleesh touche le sol, Meiyo était déjà debout et sur ses appuis, elle commença à enchaîner son adversaire dans les airs avec des coups-de-poing d’une violence sans fin. Elle mit fin à ce combat de la façon la plus simple qu’il soit.

     Elle empocha ses gains et s’éclipsa dans les ruelles sombres de coruscant. Au détour d’un carrefour, elle tomba nez à nez avec Sull.
"Tu aurais pu lui laisser une chance tigresse, lui dit Sull qui avait maintenant enlevé son casque. Sous ce casque, se cachait un Cathar, une race féline de la galaxie, il avait un visage marqué par la guerre et un pelage grisonnant. Malgré tout ca, il souriait bêtement.
-Je ne ménage pas mes adversaires, tu devrais le savoir, c’est toi qui m’a tout appris, riposta Meiyo agacée, peux, tu me laisser passer maintenant, j’ai des chose à faire, insista t’elle.
-Qu’est qui peux être plus important que de parler à un vieil ami ?" Ricana Sull. Meiyo leva les yeux au ciel, et accepta son invitation, elle ne pouvait rien lui refusé et il le savait et en jouait. C’était déloyal, mais elle savait que s’il venait la voir ca devait être important.

     Ils arrivèrent dans une des cantinas des bas quartiers, de celle ou les gens un tant soit peu raisonnable ne fréquente pas, repaire des malfrats en tous genres. Ils s’assirent à une table en retrait, et l’homme inconnu des gradins les rejoignit sous peu.
"Je te présente un vieil ami, Oka, c’est un maître Jedi." Dit Sull qui avait remis son casque laissant place à une voix plus étouffée et plus synthétique. Le choc fit chanceler Meiyo, un de ceux qui l’avait laissé tomber se trouvait devant elle. Elle se leva et hurla à plein poumon.
"Pourquoi vous m’avez laissé tomber, pourquoi personne n’est venu me chercher ? Des larmes coulaient sur son visage.
-Je suis désolé, je n’étais pas sur Coruscant quand cela s’est produit. J’étais en poste sur Hoth à la recherche d’artefact. Je porte d’ailleurs ce masque intégral pour cacher ma honte, je suis désolé de ne pas avoir était là pour protéger les jeunes Jedis, s’exprima d’un ton calme mais douloureux Oka.
-Calme toi tigresse, n’importe qui aurait pensé que tu étais morte, moi le premier, réconforta Sull en prenant la jeune femme dans ses bras.
-Je sais que ça ne changera rien à ce que tu as vécu, mais j’ai besoin de toi. Je t’ai vu te battre un peu plus tôt, tu es sûrement une des meilleurs à mains nues que j’ai vue, de plus tu as l’air d’avoir une affinité certaine avec la force, tu t’en servais inconsciemment pour esquiver n’est pas.
Meiyo fit oui de la tête, elle avait anticipé tout les coups de son adversaire. Ta formation est loin d’être finie, laisse moi donc m’occuper de cela et partons ensuite à la recherche des autres disparus de cette catastrophe. Finis enfin Oka.
-Et qu’est que j’y gagne ? Articula enfin Meiyo.
-Tu pourras maîtriser cette force en toi sans avoir à massacrer de pauvre kaleesh, et il y a des chances que dans les disparus certains t’étaient précieux, donc si tu veux les retrouver suis moi. Expliqua Oka.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique