Dissolution de Shyracks

dimanche 4 juillet 2021
par  Dark Funifuteur
popularité : 3%

Derrière ce nom qui me fait sourire et pour cause, ce cache un succès du jeu :
PNG - 14.5 ko

Avant d’entrer dans le détail, revoyons déjà ce qu’est un shyrack :
PNG - 142.6 ko

Shyrack
Monstruosités ailées dépourvues d’yeux et chassant en groupe, les shyracks sèment la peur dans les cavernes de Korriban. Protégeant férocement leur territoire, ils s’attaquent impitoyablement à tout intrus.

Tous les soixante-trois ans, les shyracks de Korriban sortent en masse de leurs cavernes durant tout l’été. Ils envahissent le ciel, cachant le soleil et la lune, et couvrent le sol de leurs déjections bleuâtres. Avant que les Sith reprennent Korriban, des biologistes en provenance de la galaxie entière venaient sur la planète tous les soixante-trois ans pour observer la terre rouge virer au pourpre.

entrée codex de Star Wars : The Old Republic

Les shyracks peuplent les tombes de Korriban donc et s’attaquent aux joueurs des jeux vidéos Star Wars : Knights of The Old Republic et Star Wars : Knights of The Old Republic II - The Sith Lords (Kotor et Kotor II pour les intimes) et donc naturellement : aussi aux joueurs de Star Wars : The Old Republic.

Évidement, qui dit shyrack pense Chirac : Jacques Chirac, homme politique français qui fut, entre autres, président de la République Française de 1995 à 2007.
PNG - 488.8 ko
Au passage, le sus-nommé avait déjà eu les honneurs (involontaires) des créateurs de contenus officiels de Star Wars :
le charadesign de Qui-Gon Jinn dans la série animée Star Wars : Clone Wars caricature Liam Neeson
JPEG - 43.8 ko
au point de le faire ressembler à la populaire marionnette de Jacques Chirac des Guignols de l’info .
JPEG - 25.3 ko

Mais quid de la dissolution ? Les joueurs sont-ils d’ignobles psychopathes qui déciment la faune galactique à l’acide ?
Rassurez-vous : Non !
Les joueurs sont justes d’ignobles psychopathes qui déciment la faune galactique ! (Certaines de leurs compétences font quand même intervenir des produits corrosifs et si ils avaient eu des acides dans l’arsenal des jeux, ils s’en seraient allégrement servis !)
Justement : le dissolvant, pardon : le dissolvatateur, dans l’histoire c’est ce fameux Jacques Chirac.
Le 21 avril 1997, Chirac, alors qu’il est Président de la République, décide de dissoudre l’Assemblée Nationale qui est pourtant majoritairement à droite. Il pensait alors anticiper en évitant de plomber son parti aux prochaines élections suite à la politique de rigueur qu’il se devait de mettre en œuvre notamment à cause du traité de Maastricht qui imposait de réduire les déficits de l’État à 3% du PIB.
GIF - 125 ko
L’élection qui en suivra placera la Gauche en majorité obligeant Chirac à une cohabitation avec le gouvernement de Lionel Jospin.
Ce qui ferra bien rire les français pendant des années et des années.

Voici donc l’origine abracadabrantesque de cette blague !
On notera qu’en anglais, le succès s’appelle simplement : Shyracking ’Em Up, déformation de Beat ’Em Up : battez-les !.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Dissolution de Shyracks